fronteau


fronteau

fronteau [ frɔ̃to ] n. m.
• 1393; frontel XIIe; de front
1 ♦ ⇒ frontal (1o). (1704) Bandeau de toile faisant partie du vêtement de certaines religieuses. Bijou porté sur le front ( ferronnière).
2(1611) Archit. Petit fronton surmontant une baie.
⊗ HOM. Frontaux (frontal).

fronteau nom masculin (de front) Petit fronton au-dessus d'une porte ou d'une fenêtre. Joyau dont les femmes s'ornaient le front. ● fronteau (homonymes) nom masculin (de front) frontaux adjectif pluriel

⇒FRONTEAU, subst. masc.
A.— ,,Bandeau que les Juifs se mettent sur le front pour prier dans une synagogue`` (Ac. 1932).
B.— ,,Partie de la têtière qui passe au-dessus des yeux du cheval`` (Ac.). Synon. frontail.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. frontaux (plur. de frontal). Étymol. et Hist. 1. 1393 « ornement du front, diadème » un fronteau d'or (Preuves de l'Hist. de Bourg., III, 170 ds GDF.); 2. 1432 frontiaux « partie de la têtière du cheval » (Doc. A. Tournai ds GDF. Compl.); 3. 1680 terme du rituel juif (RICH.). Issu du cas régime plur. fronteaus de frontel [ca 1200 « partie du heaume couvrant le front » (Chanson de Guillaume, éd. D. Mc Millan, 223), 1367 « diadème » (doc. ds GDF.)]; dér. de front; doublet de frontal subst. par confusion avec le suff. a. fr. -el/-eau (< -ellu(s)).

fronteau [fʀɔ̃to] n. m.
ÉTYM. 1393; frontel, XIIe; de front. → Frontal.
1 Bandeau sur le front.
(1704, Trévoux). Bandeau de toile faisant partie du vêtement de certaines religieuses.
2 (XIIe). Bijou porté sur le front ( Ferronnière).Petite boîte renfermant des passages du Pentateuque que les Israélites portent sur le front lors de la prière du matin.
Pièce du harnais de cheval ( Frontal).Pièce de drap noir sur le front d'un cheval caparaçonné de deuil.
3 (1611). Archit. Petit fronton surmontant une baie.
4 Mar. Sculpture, peinture qui décorait le barrot de l'avant de la dunette ou l'arrière du bau délimitant le gaillard d'avant.
HOM. Frontaux (plur. de frontal).

Encyclopédie Universelle. 2012.